Nucléaire: deux EPR contestés en Grande-Bretagne

Par

Le gouvernement britannique et EDF ont signé un accord provisoire pour la livraison de deux réacteurs EPR à la centrale de Hinkley Point. Son coût faramineux de 19,9 milliards d’euros déchaîne un torrent de réactions outre-Manche, en pleine polémique sur la hausse des prix de l’énergie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est la nouvelle que l’industrie nucléaire attendait : le gouvernement britannique et EDF ont signé un accord pour la livraison de deux réacteurs nucléaires EPR à la centrale de Hinkley Point C, à l’ouest de l’Angleterre, dans le Somerset. Montant total du contrat : 18,9 milliards d’euros (16 milliards de livres), soit près de 9,5 milliards par réacteur, au-dessus de l’estimation actuelle du coût de l’EPR en construction à Flamanville (8,5 milliards d’euros).