Qatar-Arabie saoudite, une réconciliation à pas de tortue

Par

Après deux ans et demi de guerre froide entre le Qatar et certains autres membres du Conseil de coopération du Golfe, une timide voie diplomatique est à nouveau ouverte. La normalisation n’est pourtant pas pour tout de suite. Et, cette fois-ci, ce sont les Saoudiens qui sont demandeurs, plus que les Qataris.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Nous avons vu les conséquences de l’abandon de la légitimité et du droit international dans plus d’un lieu, y compris dans notre région », expliquait samedi 14 décembre l’émir Tamim ben Hamad al-Thani, prince du Qatar, dans son discours d’ouverture de la 19e édition du Forum de Doha.