Argentine: l’héritage désastreux laissé par Christine Lagarde au FMI

Par

En juillet 2018, Christine Lagarde, alors directrice générale du FMI, a accordé un prêt de 56 milliards de dollars à l’Argentine, le plus important jamais consenti par l’institution. Aujourd’hui, le pays sud-américain est au bord de l’effondrement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un dossier que Christine Lagarde voudrait sans doute oublier. Car il pourrait devenir de plus en plus gênant. En tant que directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), elle a accordé à l’Argentine en juillet 2018 le prêt le plus important jamais consenti par l’organisation internationale : 56 milliards de dollars (52 milliards d’euros).