Chine: pollution maximale, effort minimal ?

Par
A un peu plus de cent jours des JO, Pékin accélère la mise en place de mesures destinées à limiter la pollution. Pour Mediapart, Marc Mangin, auteur de Chine, l'Empire pollueur, fait le point sur la protection de l'environnement en Chine.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

A 106 jours des Jeux olympiques, la Chine déclare vouloir remplir ses engagements vis-à-vis du CIO (Comité international olympique) et accueillir les athlètes et les visiteurs dans un environnement sain. Du Shaozhong, le chef du bureau de l'environnement à Pékin, a détaillé des mesures qui devraient être appliquées dans les prochaines semaines pour limiter la pollution. Premier secteur visé : le BTP. La construction d'immeubles, les grands travaux de peintures extérieures ou de terrassement, devront être suspendus du 20 juillet au 20 septembre, une période qui inclut les jeux para-olympiques. Dix-neuf usines polluantes de la région sont également appelées à réduire leurs émissions de 30% pendant cette période.