Au Mexique, les familles cherchent leurs disparus malgré la pandémie

Par Marie Hibon

Le coronavirus, qui ne donne pas de signes de répit, renforce l’inaction des autorités, au grand dam des familles des 61 000 disparus depuis 2006. Quelque 37 000 dépouilles sans identité reposent dans les fosses communes et les morgues du pays.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mexico (Mexique), correspondance.– Une fois par semaine, Maria Isabel Cruz Bernal s’équipe de pied en cap. Covid oblige, elle enfile des gants, un masque, des lunettes, une combinaison en plastique blanc et prend la route en compagnie d’une dizaine d’autres femmes-cosmonautes, à la recherche de son fils Yosimar Garcia Cruz. Disparu en 2017 dans l’État de Sinaloa (Nord-Ouest du Mexique), il était policier municipal.