Dépassée, l'Europe affronte le plus grand exode depuis la Seconde Guerre mondiale

Par

Les ministres de l'intérieur de l'Union européenne se sont mis d'accord pour se répartir 120 000 réfugiés sur deux ans. Un chiffre dérisoire au regard du million de personnes attendues en 2015. À l'occasion du sommet européen convoqué mercredi, Mediapart a demandé à François Gemenne et François Héran, spécialistes des questions migratoires, de comparer l'afflux actuel aux mouvements de population que l'Europe a connus.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Réunis mardi 22 septembre à Bruxelles, les ministres de l'intérieur de l'Union européenne se sont finalement mis d'accord, après maintes tergiversations, pour se répartir 120 000 demandeurs d'asile sur deux ans, en plus des 40 000 sur lesquels ils s'étaient engagés en juillet – la République tchèque, la Slovaquie, la Roumanie et la Hongrie ont toutefois voté contre ce plan (voir le détail), tandis que la Finlande s'est abstenue. Les dirigeants européens devraient valider la proposition lors d'un sommet extraordinaire organisé mercredi. Ce pas en avant apparaît toutefois dérisoire au regard de l'ampleur des bouleversements en cours.