Là où les policiers portent des masques et où les cadavres s’accumulent

Par

Au Brésil, la police tue en moyenne 17 personnes chaque jour. En majorité des hommes jeunes et noirs. Un reportage du New York Times.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BELÉM, Brésil.– Les hommes armés masqués se sont arrêtés au bar de Wanda à 15 h 49, le 19 mai dernier, et ont commencé à tirer dès qu’ils ont quitté leurs véhicules. Deux personnes, dont Wanda elle-même, sont mortes sur la terrasse.