Kim Jong-un veut épargner le fardeau nucléaire à ses enfants

Par
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a déclaré au chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo qu'il ne voulait pas pour ses enfants d'une vie sous le joug de l'arme nucléaire, a déclaré un ancien de la CIA au fait du dossier à deux organes de presse.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

HANOI (Reuters) - Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a déclaré au chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo qu'il ne voulait pas pour ses enfants d'une vie sous le joug de l'arme nucléaire, a déclaré un ancien de la CIA au fait du dossier à deux organes de presse.

Kim Jong-un a fait cette déclaration à Mike Pompeo alors que ce dernier se trouvait à Pyongyang, la capitale nord-coréenne, en avril 2018, pour préparer le sommet historique de juin 2018 à Singapour entre le dirigeant nord-coréen et le président américain Donald Trump, a déclaré Andrew Kim, un ancien responsable de la CIA, à l'agence de presse sud-coréenne Yonhap et au Wall Street Journal.

"Je suis un père et un mari. Et j'ai des enfants", a déclaré le dirigeant nord-coréen à Mike Pompeo, selon Andrew Kim, qui était interrogé sur la volonté de Kim Jong-un de mettre fin à son programme nucléaire.

"Et je ne veux pas que mes enfants portent l'arme nucléaire sur leur dos toute leur vie. Voilà sa réponse", a ajouté Andrew Kim vendredi lors d'une conférence au Centre de recherche Asie-Pacifique de l'Université de Stanford.

Kim Jong-un a quitté Pyongyang en train pour se rendre au Vietnam où il doit tenir un second sommet avec Donald Trump mercredi et jeudi prochain, leur première rencontre ayant donné peu de résultats concrets en matière de dénucléarisation.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale