Avec ou sans Lula (1/2)? Au Brésil, la campagne présidentielle se tend

Par

Condamné pour corruption en janvier, l’ancien président, crédité d’un bon tiers des voix dans les sondages, pourrait être empêché de se représenter. Et même mis en prison à brève échéance. Ses électeurs sont convoités par tous ses adversaires. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rio de Janeiro (Brésil), de notre correspondant.-  L’élection s’annonçait comme la plus incertaine depuis le retour de la démocratie en 1985. Mais Lula, condamné en seconde instance le 24 janvier, risque de ne même plus pouvoir se présenter. Et dans un pays secoué par des crises successives, le procès du favori des sondages a déjà fortement fait bouger les lignes.