Sénégal: à la Médina, l’explosion d’une jeunesse qui «étouffait»

Par

Le quartier de la Médina, à Dakar, a connu début mars des émeutes d’une ampleur inédite. Avant l’explosion, des mois de couvre-feu appliqué brutalement avaient porté à ébullition une jeunesse déjà échaudée par les difficultés économiques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dakar (Sénégal).– À travers le nuage de fumée lacrymogène qui se dissipe, on découvre les rues de la Médina jonchées de gravats, de tables, de palettes et de pneus brûlés. Les manifestants ont démantelé la chaussée consciencieusement pour en faire des projectiles.