Libye: Les forces de Tripoli repoussent l'armée d'Haftar

Par
Les forces soutenant le gouvernement libyen reconnu par l'Onu ont repoussé mardi les troupes du maréchal Khalifa Haftar à plus de 60 kilomètres au sud de la capitale, Tripoli, rapportent des journalistes de Reuters.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

HIRA, Libye (Reuters) - Les forces soutenant le gouvernement libyen reconnu par l'Onu ont repoussé mardi les troupes du maréchal Khalifa Haftar à plus de 60 kilomètres au sud de la capitale, Tripoli, rapportent des journalistes de Reuters.

La ville d'Aziziya est désormais sous le contrôle des forces de Tripoli, et les magasins ont rouvert après plusieurs jours de combat, précisent ces journalistes.

Haftar, l'homme fort de l'Est libyen, a ordonné aux combattants de son Armée nationale libyenne (ANL) de marcher sur Tripoli il y a près de trois semaines, le 4 avril.

Mais ses forces n'ont pas réussi à briser les défenses sud de la capitale, et les combattants fidèles au gouvernement d'union nationale du Premier ministre Fayez Serraj sont passés à la contre-offensive dans certains secteurs de la ligne de front.

Les combats en revanche faisaient toujours rage mardi dans certaines des banlieues sud de Tripoli, et des bombardements ont été entendus jusque dans le centre de la capitale libyenne.

D'après les Nations unies, les combats ont fait 264 morts, dont 21 civils, et quelque 1.300 blessés (dont 69 civils) et déplacé 32.000 civils depuis le 5 avril.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale