Vingt ans après, l’hommage de «L’Huma» à Lounès Matoub

Il y a 20 ans, le chanteur kabyle était assassiné sur une petite route proche de Tizi Ouzou, en Algérie. Son legs reste intact.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Poète, chanteur et révolutionnaire. Vingt ans après son assassinat, le chanteur kabyle Lounès Matoub garde toute son aura en Algérie, en France et dans une grande partie de l’Afrique. L’Humanité lui rend hommage.