Les djihadistes de l'Etat islamique sont de plus en plus populaires au nord du Liban

Par

À Tripoli, une des villes les plus pauvres du Nord-Liban, l'EI gagne en popularité. De violents combats ont eu lieu le mois dernier contre l'armée libanaise. La sympathie pour le groupe djihadiste s'explique davantage par des raisons politiques et économiques que religieuses.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre correspondante au Liban. Comme toujours après un affrontement à Tripoli, au Liban, la vie a vite repris son cours. Trois semaines après l'offensive d'un groupe djihadiste sur l'armée libanaise dans les vieux souks de la deuxième ville du pays, les vitrines des magasins fracassées par les tirs ont été remplacées, les débris de verre déblayés. Les rues de ce quartier commerçant fourmillent de passants.