Allemagne: le candidat Martin Schulz s’attaque au totem Schröder

Par

Porté par une vague de popularité sans précédent, le candidat social-démocrate critique le sacro-saint « Agenda 2010 » de Gerhard Schröder. Le symbole est suffisamment fort pour réconcilier le SPD avec lui-même et rouvrir le jeu politique. Schulz est-il crédible dans cette dénonciation ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Berlin, de notre correspondant.- « Cher Martin, t’en souviens-tu encore ? 5,3 millions de chômeurs, 12,5 % de jeunes au chômage et 1,8 million de chômeurs longue durée. L’Allemagne était l’homme malade de l’Europe. Aujourd’hui, nous allons bien grâce à l’Agenda 2010. » Adressée au nouveau « candidat-miracle » du parti social-démocrate Martin Schulz, cette apostrophe a été imprimée pleine page dans les éditions de mardi de deux grands quotidiens allemands.