Le GAL, assassinats pour raison d'Etat

Par
Le film GAL qui sort dans deux semaines revient sur l'histoire douloureuse des attentats commis entre 1983 et 1987 par des policiers espagnols sur le sol français. Un procès a eu lieu en Espagne afin d'éclaircir le rôle du gouvernement de Felipe Gonzales. En France, les responsabilités de l'Etat n'ont toujours pas été tirées au clair.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des policiers espagnols ont assassiné 27 membres de l'ETA sur le territoire français de 1983 à 1987. GAL, le film de Miguel Courtois, qui sort en salle le 7 mai, raconte comment deux journalistes d'un quotidien espagnol ont mis au jour la responsabilité des autorités de leur pays au péril de leurs vies. Le GAL, pour Groupement antiterroriste de libération, a été fabriqué de toutes pièces par le pouvoir alors que les attentats basques faisaient rage en Espagne.