Le ministre de l’intérieur piégé par un faux ordre de chevalerie

Par

En juin 2012, Bernard Cazeneuve a été discrètement décoré de l'Ordre royal du Cambodge par l’ancien garde du corps de Pol Pot et gouverneur de la ville de Païlin, Y Chhean, en marge d’un projet de jumelage avec sa ville de Cherbourg. L’organisateur de cette visite, le promoteur immobilier Éric Duval, « grand prieur de l’ordre Saint-Jean de Jérusalem », est visé par une enquête préliminaire à Nanterre pour des soupçons de corruption d’agents publics cambodgiens.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une rencontre dont on ne retrouve pas trace dans l’agenda du quai d’Orsay, et qui n’a pas été relatée non plus à Cherbourg par la presse locale. Le 20 juin 2012, le futur ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve, alors ministre des affaires européennes, s’est fait discrètement remettre dans son bureau du Quai d’Orsay l’insigne de l’Ordre royal du Cambodge par un ancien commandant khmer rouge, Y Chhean, connu pour avoir dirigé la garde personnelle de Pol Pot, avant de devenir le gouverneur de Païlin, province de l’ouest du pays, zone refuge des Khmers rouges.