Côte d'Ivoire: Amnesty accuse les forces pro-Ouattara

Par
Quatre jours après l'investiture d'Alassane Ouattara, Amnesty International publie un rapport qui condamne les exactions perpétrées aussi par le camp du nouveau président ivoirien. Massacres, violences sexuelles...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quatre jours après l'investiture officielle d'Alassane Ouattara, célébrée le samedi 21 mai, en présence d'une vingtaine de chefs d'État et dirigeants africains, du président français, Nicolas Sarkozy, et du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, Amnesty International publie un rapport (à télécharger en cliquant ici) qui accable le camp du nouveau président ivoirien.