Cette bombe démographique qui menace l’Égypte

Par

Vingt-six millions d’habitants en 1960, 55 en 1990, 100 aujourd’hui, 200 millions dans moins d’une génération : l’Égypte ploie sous le poids de sa surpopulation. La divergence grandissante entre population et ressources ressuscitera-t-elle la sombre prophétie de Malthus ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Si l’on s’en tient à l’estimation de juillet 2017 de la Central Intelligence Agency (CIA), l’un des plus actifs services de renseignement américain, la population de l’Égypte était l’an dernier de 97 millions d’habitants. Avec environ 2,5 millions d’Égyptiens supplémentaires chaque année, le chiffre des 100 millions d’habitants devrait être atteint durant l’année fiscale de juillet 2018 à juin 2019.