Appelé à agir, le pape dénonce en Irlande des abus "répugnants"

Par
Le Premier ministre irlandais Leo Varadkar a rappelé samedi à l'occasion de la visite du pape François, la première d'un souverain pontife en Irlande depuis 39 ans, que les blessures des abus sexuels commis par des prêtres contre des enfants n'étaient pas refermées et que le Vatican devait désormais passer de la parole aux actes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

DUBLIN (Reuters) - Le Premier ministre irlandais Leo Varadkar a rappelé samedi à l'occasion de la visite du pape François, la première d'un souverain pontife en Irlande depuis 39 ans, que les blessures des abus sexuels commis par des prêtres contre des enfants n'étaient pas refermées et que le Vatican devait désormais passer de la parole aux actes.