Dossier. L’Egypte sous le joug du maréchal Sissi Entretien

Egypte: «Il y a peu, il semblait impossible de voir des protestations hostiles au président»

Alors que des appels sont lancés pour « une marche du million », le régime égyptien, qui réprime à tour de bras, peut-il étouffer la colère qui monte contre lui ? « L’émergence ou le surgissement d’une crise révolutionnaire est toujours une probabilité, même si dans le contexte actuel cela peut sembler impossible », répond le chercheur Youssef El Chazli.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Chercheur post-doctoral en science politique au CNRS, l’Égyptien Youssef El Chazli a réalisé sa thèse de doctorat sur la révolution de 2011 à Alexandrie. Il s’est intéressé plus particulièrement au « surgissement révolutionnaire », à savoir la manière dont émerge et se développe une situation révolutionnaire. Intitulée Devenir révolutionnaire à Alexandrie. Contribution à une sociologie historique du surgissement révolutionnaire en Égypte, elle paraîtra au printemps prochain chez Dalloz. Pour Mediapart, il revient sur les manifestations anti-gouvernementales inédites qui ont eu lieu le week-end dernier dans plusieurs villes du pays, où le départ du dictateur Al-Sissi était réclamé.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

#FREEMORTAZA

Depuis le 7 janvier 2023 notre confrère et ami Mortaza Behboudi est emprisonné en Afghanistan, dans les prisons talibanes.

Nous ne l’oublions pas et réclamons sa libération.

En savoir plus sur #FREEMORTAZA

Aujourd’hui sur Mediapart

Voir la Une du Journal

#FREEMORTAZA

Depuis le 7 janvier 2023 notre confrère et ami Mortaza Behboudi est emprisonné en Afghanistan, dans les prisons talibanes.

Nous ne l’oublions pas et réclamons sa libération.

En savoir plus sur #FREEMORTAZA