Varsovie pénalise tout recours à la formule "camps de la mort polonais"

Par

Les députés polonais ont adopté vendredi un projet de loi qui vise à rendre passible de peines allant jusqu'à trois ans de prison le fait de dire ou de laisser entendre que la Pologne porte une part de responsabilité dans les crimes contre l'humanité commis par l'Allemagne nazie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

VARSOVIE (Reuters) - Les députés polonais ont adopté vendredi un projet de loi qui vise à rendre passible de peines allant jusqu'à trois ans de prison le fait de dire ou de laisser entendre que la Pologne porte une part de responsabilité dans les crimes contre l'humanité commis par l'Allemagne nazie.