mot de passe oublié
onze euros les trois mois

Restez informé tout l'été avec Mediapart

Profitez de notre offre d'été : 11€ pour 3 mois (soit 2 mois gratuits) + 30 jours de musique offerts ♫

Je m'abonne
Mediapart jeu. 28 juil. 2016 28/7/2016 Dernière édition

Le Maroc donne un tour de vis face à l'islamisme

26 février 2016 | Par Ilhem Rachidi

Les autorités marocaines semblent vouloir montrer davantage de fermeté, en faisant preuve d'intransigeance envers les dérapages de personnalités religieuses et en révisant les programmes scolaires. Mais de nombreux critiques pointent la manière dont le pouvoir, en vue de diviser l'opposition, joue un rôle dans le développement du salafisme.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre correspondante à Rabat (Maroc). - Fin janvier 2016, l'imam de la mosquée Hamza Ibn Abdelmoutaleb de Salé, Yahya Mdaghri, déclarait lors d'un prêche que le séisme qui avait eu lieu quelques jours plus tôt dans la région du Rif, au nord du Maroc, était une punition divine contre la population locale pour les péchés commis dans la région, comme le trafic de drogue. Mal lui en a pris. Malgré des excuses publiques, il a été démis de ses fonctions par le ministère des Habous et des Affaires islamiques.