Aujourd'hui, une cohabitation pacifique entre les deux Soudan «est sans espoir»

Pour les deux Soudan, l’ultimatum de l’ONU, décidé après que les deux Etats ont flirté avec une nouvelle guerre ouverte en avril, expire le 2 août sous peine de sanctions. A cette date, Khartoum et Djouba devront s’être conciliés sur l’inconciliable : les frontières, la nationalité et surtout, le pétrole. Un article de Vincent Defait.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un article de Vincent Defait.