«Avec Erdogan, le risque est que la Turquie devienne une nouvelle Syrie»

Par

Faysal Sariyildiz est un député kurde du HDP, ce parti pro-kurde qui représente aussi de nombreuses minorités ainsi que des forces de gauche et des écologistes. Il est aujourd'hui en Europe, menacé d'arrestation en Turquie. Il dénonce la «démocratie suspendue», la répression féroce menée par le régime Erdogan depuis le coup d’État raté du 15 juillet et la fuite en avant dans la guerre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Faysal Sariyildiz, 40 ans, est le député HDP (Parti démocratique des peuples) de la circonscription de Sirnak, dans le Kurdistan turc, à quelques dizaines de kilomètres des frontières avec l’Irak et la Syrie. Créé fin 2012, le HDP est pro-kurde mais représente aussi de nombreuses minorités, ainsi que des forces de gauche et les écologistes (notre article ici). Réélu en novembre 2015, Faysal Sariyildiz avait été élu une première fois en 2011 alors qu'il était emprisonné pour ses liens présumés avec le PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan). Il a passé près de cinq ans en détention, de 2009 à 2014.