Kaboul annonce la mort du chef de l'Etat islamique en Afghanistan

Par
Les autorités afghanes ont annoncé dimanche la mort du chef de l'Etat islamique en Afghanistan, Abu Saad Erhabi, lors d'un raid mené la veille au soir dans la province de Nangarhar (est).
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

KABOUL (Reuters) - Les autorités afghanes ont annoncé dimanche la mort du chef de l'Etat islamique en Afghanistan, Abu Saad Erhabi, lors d'un raid mené la veille au soir dans la province de Nangarhar (est).

Dix autres membres du groupe djihadiste ont péri dans cette opération terrestre et aérienne menée par les forces afghanes et alliées, selon la Direction nationale de la sécurité dans un communiqué.

Deux repaires de l'Etat islamique ont été pris pour cibles et une grande quantité d'armes lourdes et légères a pu être détruite, a-t-elle ajouté.

Le lieutenant-colonel Martin O'Donnell, porte-parole des forces américaines en Afghanistan, a confirmé qu'une frappe de l'US Air Force avait visé un "haut responsable d'une organisation terroriste".

L'agence Amaq, organe de propagande de l'EI, n'a pas réagi à ces informations.

D'après le gouverneur de la province de Nangarhar, Saad Erhabi est le quatrième dirigeant de la branche afghane de l'EI tué en un an.

Connu également sous le nom d'Etat islamique-Khorasan, le groupe est actif depuis 2015. Il combat aussi bien les taliban que les forces afghanes et le contingent de l'Otan. L'armée américaine évalue ses effectifs à 2.000 hommes.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale