Le Canada otage des tensions entre Pékin et Washington

Par

Depuis l’arrestation à Vancouver fin 2018, à la demande des États-Unis, de Meng Wanzhou, directrice financière de Huawei, le géant des télécommunications chinois, le Canada est soumis aux pressions de Pékin. À moins d’un mois des élections fédérales, l’opposition accuse le gouvernement de ne pas être assez dur envers la Chine.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Toronto (Canada), correspondance.– Habituellement, à la mi-septembre, Kevin Serfas, producteur de colza de l’ouest du Canada, a vendu près de la moitié de sa récolte. Pourtant, cette année, il en a écoulé à peine 10 %. Et il ne sait pas encore ce qu’il va faire du reste.