Venezuela: bruits de bottes à la Maison Blanche

Par

Face au régime de Nicolás Maduro, l’administration Trump recourt à la pire des stratégies : une rhétorique belliciste, qui rappelle une longue tradition d’interventions destinées à « changer » des régimes jugés hostiles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

New York (États-Unis), de notre correspondant.– Le Venezuela s'embrase, et c'est peu dire que l'administration Trump souffle sur le foyer. Samedi dernier, elle a bruyamment soutenu l'entrée depuis la Colombie et le Brésil de deux convois humanitaires. Ils ont été bloqués par l'armée vénézuélienne, avec un bilan tragique : deux morts et 59 blessés.