La fièvre indépendantiste gagne le hip-hop catalan

Indignée par les condamnations de rappeurs, la scène barcelonaise se mobilise pour la liberté d’expression et s’engage pour la Catalogne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En quinze jours, deux rappeurs espagnols ont été condamnés à des peines de prison… pour des chansons. Le 20 février, le chanteur majorquin Valtònyc a été sanctionné par le Tribunal suprême espagnol : il doit passer trois ans et demi derrière les barreaux.