Misrata: la ville clé du conflit libyen face à l'urgence humanitaire

Par
Repoussées mercredi 27 avril par les frappes aériennes de l'Otan, les forces pro-Kadhafi continuent d'attaquer le port de Misrata, seule voie de ravitaillement des combattants insurgés. Si ces derniers se disent confiants sur une issue imminente du conflit, l'inquiétude s'accroît face à la dégradation de la situation humanitaire dans cette ville coupée du reste du monde.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«La situation était inquiétante il y a quelques semaines, elle est devenue catastrophique aujourd'hui.» Le porte-parole de la Croix-Rouge française,Jean-François Riffaud, évoque sans détour l'état d'extrême urgence dans lequel est désormais plongée la cité portuaire de Misrata. Depuis près de deux mois, la troisième ville du pays, située à 200 km à l'est de Tripoli, est déchirée par les combats qui opposent les forces du colonel Kadhafi aux rebelles soutenus par les avions de l'Otan.