La Tunisie rattrapée par le terrorisme et le grand âge de son président

Par

La Tunisie a été frappée jeudi 27 juin par un double attentat suicide contre des policiers, revendiqué par l’État islamique. Le même jour, le président Beji Caïd Essebsi, âgé de 92 ans, a dû être hospitalisé en urgence après un grave malaise, braquant le projecteur sur une spécificité maghrébine : la santé fragile des dirigeants du Maghreb, qui est un tabou. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Panique et tristesse en Tunisie, ce jeudi 27 juin, où deux événements inattendus ont secoué le pays. Un double attentat suicide dirigé contre la police a frappé le centre-ville de la capitale Tunis en fin de matinée, faisant un mort et huit blessés. En début d’après-midi, le président Beji Caïd Essebsi, âgé de 92 ans, a dû être hospitalisé en urgence après un grave malaise.