Tourisme de masse et décharges illégales

Par

Côté face, des plages de sable fin et de grands complexes hôteliers. Côté pile, un tourisme générant des milliers de tonnes de déchets mal gérés par les autorités publiques. C'est Djerba.

A lire sur bastamag.net

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Côté face, des plages de sable fin et de grands complexes hôteliers. Côté pile, un tourisme engendrant des milliers de tonnes de déchets mal gérés par les autorités publiques. L’île de Djerba qui accuse déjà les effets des actes terroristes en Tunisie, souffre d’un mal de plus en plus visible : l’eau, l’air et les sols sont contaminés par les métaux lourds s’échappant de la profusion de décharges illégales.