mot de passe oublié
1 euro 15 jours

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Accédez à l'intégralité du site en illimité, sur ordinateur, tablette et mobile à partir d'1€.

Je m'abonne
Mediapart mar. 27 sept. 2016 27/9/2016 Édition de la mi-journée

A un mois du scrutin européen, les règles du jeu ne font toujours pas l'unanimité

28 avril 2014 | Par Ludovic Lamant

Quatre candidats à la commission s'affrontent lundi soir lors d'un débat télé inédit. La campagne pour succéder à Barroso est lancée, mais personne n'interprète de la même manière les règles du jeu. Ce qui promet d'intenses négociations après le scrutin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bruxelles, de notre envoyé spécial.   La chaîne de télé Euronews organise lundi à 19 h une première, depuis Maastricht : un débat entre quatre candidats à la présidence de la commission européenne pour préparer l'après-José Manuel Barroso. Quasiment inconnus des citoyens européens, hors de leur pays d'origine, le socialiste allemand Martin Schulz et le conservateur luxembourgeois Jean-Claude Juncker tenteront de se faire entendre, aux côtés du libéral belge Guy Verhofstadt et de l'élue verte Ska Keller. Le Grec Alexis Tsipras, candidat pour le parti de la gauche européenne, a préféré faire l'impasse sur ce premier débat, estimant qu'il ne maîtrise pas assez bien l'anglais.