En Tunisie, la police quadrille les sites touristiques

Pour tenter de rassurer les touristes après l'attentat de Sousse, la Tunisie a déployé plusieurs centaines de policiers pour sécuriser les hôtels et les villes touristiques. La ministre du tourisme évoque une « catastrophe » pour l'économie tunisienne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des centaines de policiers patrouillaient dimanche dans les rues des villes touristiques de Tunisie, deux jours après l'attaque revendiquée par l'État islamique qui a fait 39 morts, en majorité des touristes britanniques, dans un hôtel de Sousse, au sud de Tunis.