COR-Le bilan de la catastrophe minière au Brésil s'alourdit à 99 morts

Par
Titre corrigé
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

SAO PAULO (Reuters) - Titre corrigé

Le bilan provisoire de la rupture d'une digue vendredi sur une exploitation minière de la compagnie Vale, au Brésil, s'est alourdi à 99 morts et 259 disparus, ont déclaré mercredi les services de la Protection civile.

Seules 57 personnes ont été identifiées pour le moment, ont-ils ajouté.

La digue qui s'est rompue sur le site d'extraction de minerai de fer de Corrego do Feijao, dans l'Etat du Minas Gerais, a libéré un torrent de boue qui a emporté des bâtiments et des installations de la société minière ainsi que des habitations de la localité voisine de Brumadinho.

Une catastrophe similaire s'était produite en 2015, à une centaine de kilomètres à l'est de Brumadinho sur une autre exploitation minière de la société Samarco Mineracao, appartenant conjointement à Vale et au groupe BHP.

La justice a placé sous séquestre dix milliards de reais (2,33 milliards d'euros) d'actifs de la compagnie minière afin de couvrir les dommages causés par ce nouvel accident.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale