Maduro: Pas d'élection présidentielle avant 2025

Par
Le président vénézuélien Nicolas Maduro a de nouveau rejeté mercredi l'ultimatum des Européens, qui l'ont mis en demeure d'annoncer la tenue de nouvelles élections, et affirmé que la prochaine élection présidentielle aurait lieu en 2025.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

MOSCOU (Reuters) - Le président vénézuélien Nicolas Maduro a de nouveau rejeté mercredi l'ultimatum des Européens, qui l'ont mis en demeure d'annoncer la tenue de nouvelles élections, et affirmé que la prochaine élection présidentielle aurait lieu en 2025.

Dans une interview accordée à l'agence de presse russe RIA, le dirigeant socialiste, réélu en mai 2018 au terme d'un scrutin boycotté par les principaux partis de l'opposition, se dit prêt en revanche à des élections législatives anticipées.

Plusieurs pays européens, dont la France et l'Espagne, ont fait savoir samedi dernier qu'ils donnaient huit jours, soit jusqu'au 3 février, à Maduro pour annoncer la tenue de nouvelles élections sous peine de reconnaître l'opposant Juan Guaido, qui s'est proclamé le 23 janvier dernier chef de l'Etat par intérim.

Cet ultimatum, réaffirme Maduro mercredi, relève du chantage. "Nous n'acceptons aucun ultimatum, nous ne céderons pas au chantage", ajoute-t-il.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale