Le trader qui choisit la cavale

Accusés dans une affaire de manipulation du taux bancaire Euribor, deux anciens traders viennent d'être rattrapés par la justice britannique. L'un d'entre eux s'est enfui en France, pour tenter de se soustraire au jugement londonien. Il refuse de jouer le « bouc émissaire » et se confie à un journaliste du Monde.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ils ont fait partie des salariés les mieux payés au monde. Christian Bittar et Philippe Moryoussef étaient traders pour de grandes banques internationales. Ils ont, quelques années avant la crise de 2008, manipulé de manière industrielle l’Euribor, un taux servant de référence à des milliers de milliards d’euros de produits financiers. Le premier attend de connaître sa peine dans une prison de Londres, le deuxième a choisi de fuir la justice britannique qui l'a jugé coupable. Tout le monde savait, plaide aujourd'hui M. Moryoussef, qui accuse les banques de faire payer des « lampistes ». Un récit d'Éric Albert, correspondant du Monde à Londres.