Allemagne: l’extrême droite espère dynamiter la «grande coalition» d’Angela Merkel par l’Est

Par

Quelque 5,5 millions d’électeurs sont appelés aux urnes dimanche dans deux régions de l’est de l’Allemagne, où le parti d’extrême droite AfD pourrait confirmer son ancrage.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Berlin (Allemagne), de notre correspondant.– Pour l’un de ses derniers meetings dans le Brandebourg, lundi 26 août, la ville d’Oranienburg, au nord de Berlin, offre un décor comme l’AfD les adore. Installés sur le parvis du plus vieux château baroque de la région, les stands militants et le petit podium qui attend les chefs fédéraux et la tête de liste régionale Andreas Kalbitz prennent soudain une allure bien plus respectable.