USA: Pelosi réaffirme son opposition à la construction du mur

Par
Nancy Pelosi, présidente de la Chambre américaine des représentants, a prévenu jeudi Donald Trump qu'il était hors de question d'inclure le financement de la construction du mur qu'il entend ériger à la frontière mexicaine dans les négociations sur le budget de la sécurité aux frontières.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

WASHINGTON (Reuters) - Nancy Pelosi, présidente de la Chambre américaine des représentants, a prévenu jeudi Donald Trump qu'il était hors de question d'inclure le financement de la construction du mur qu'il entend ériger à la frontière mexicaine dans les négociations sur le budget de la sécurité aux frontières.

"Il n'y aura aucun financement de mur dans la législation", a-t-elle déclaré à la presse.

"Le président n'a pas à dire que cette question ne regarde pas le Congrès (...). Le président veut-il un Congrès totalement passif sur la manière de répondre aux besoins du peuple américain ?", a-t-elle interrogé.

Une commission bipartisane s'efforce de trouver un compromis sur la somme de 5,7 milliards de dollars que Donald Trump cherche à obtenir pour financer la construction de l'ouvrage. Cette commission doit achever ses travaux d'ici au 10 février, cinq jours avant l'expiration de la loi finançant pour trois semaines l'administration fédérale.

Cette loi a été promulguée vendredi dernier afin de suspendre la paralysie qui a affecté plus d'un mois durant les services publics américains.

Nancy Pelosi a également refusé d'examiner un compromis "nul et non avenu" avancé par la Maison blanche qui proposait de lier le sort des "Dreamers", ces migrants entrés illégalement aux Etats-Unis alors qu'ils étaient mineurs, au financement du mur.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale