Brexit sans accord: un cataclysme économique?

Par

Le Brexit sans accord devient une issue de plus en plus probable au référendum du 23 juin 2016. Le 31 octobre, les frontières physiques pour les échanges pourraient être rétablies brutalement, causant des perturbations désastreuses, au moins à court terme, pour l’économie britannique. Des manifestations ont été organisées ce samedi pour dénoncer la décision de Boris Johnson de suspendre le Parlement dans la dernière ligne droite avant l’échéance.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cette année, Halloween pourrait prendre un aspect très réel pour les Britanniques. Si le Royaume-Uni et l’Union européenne ne se mettent d’accord, d’ici là, ni sur un accord de divorce ni sur une prolongation de l’adhésion britannique à l’UE, le 31 octobre devrait ouvrir un scénario que certains décrivent comme digne d’un film d’horreur. Ce qui est certain, c’est que la sortie du Royaume-Uni de l’UE sans accord, le fameux « no deal Brexit », était sans doute la pire option possible après le référendum du 23 juin 2016. Le processus sera brutal et devrait conduire à des perturbations majeures à court terme et à une modification très large du modèle économique et social du pays. Voici quelques scénarios possibles.