En Italie, les néofascistes de CasaPound capitalisent sur le discours anti-migrants

Par Beniamino Morante

La presse italienne en parle comme des « fascistes du troisième millénaire ». Enquête sur ce mouvement néofasciste lancé en 2003, dont le discours anti-migrants, comme les connexions mafieuses, lui ont permis d'obtenir 9 % des voix, aux dernières municipales à Ostie, dans la commune de Rome.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rome (Italie), correspondance - Pour éveiller les consciences, il a fallu des images. Une vidéo choquante et violente, qui a fait le tour de l’Italie. Nous sommes le 7 novembre 2017 à Ostie, dans la commune de Rome, deux jours après les élections municipales. Interpellé par l’éclatant résultat obtenu par CasaPound – 9 % –, le journaliste Daniele Piervincenzi se rend sur place pour interviewer Roberto Spada, membre du clan mafieux des Spada.