Dossier Présidentielle 2022. La campagne de Valérie Pécresse

Valérie Pécresse cherche son second souffle

Droite

Lâchée par Éric Woerth, éreintée par Nicolas Sarkozy, Valérie Pécresse a connu un mercredi éprouvant. Elle ne s’est pas rendue au lancement de son comité de soutien, où elle aurait pu saisir le flottement de ses troupes. Son premier grand meeting, prévu dimanche à Paris, s’annonce comme une épreuve de vérité.

#MeToo : Valérie Pécresse veut faire bouger la droite

Droite

Mardi, Valérie Pécresse a affiché son soutien aux victimes de violences sexuelles face au journaliste vedette Jean-Jacques Bourdin, visé par une enquête. Un moment marquant qui souligne un engagement de longue date. Mais, pour la suite, son équipe se garde bien de se fixer des règles.

Valérie Pécresse recycle le « Kärcher » et l’outrance sarkozyste

Droite

La candidate Les Républicains à l’élection présidentielle a promis jeudi de « nettoyer » les quartiers « au Kärcher » si elle est élue le 24 avril. Désireuse de plaire à la frange la plus radicale de son électorat, Valérie Pécresse a choisi de faire feu de tout bois. Au risque de s’égarer dans une dérive qui avait, en son temps, mené Nicolas Sarkozy à sa perte.

Des électeurs étrangers derrière la victoire de Valérie Pécresse

Droite

Pour se qualifier au second tour du congrès LR, Valérie Pécresse avait devancé Michel Barnier, troisième, de 1 209 voix seulement. Plusieurs centaines de ses électeurs ont été amenés par un rabatteur de la communauté franco-asiatique, qui a aussi mobilisé des étrangers. La candidate de droite s’oppose pourtant au droit de vote des étrangers.

À droite, mais à quel point ? Valérie Pécresse sommée de placer le curseur

Droite

La candidate LR à l’élection présidentielle est confrontée à une double injonction : retenir les électeurs d’Éric Ciotti, tentés par un basculement à l’extrême droite, sans rebuter pour de bon la droite « modérée » qu’embrasse Emmanuel Macron. Le premier défi de sa campagne. Et le principal ?

Valérie Pécresse, l’espoir inattendu de la droite

Droite

La présidente de la région Île-de-France a remporté le second tour du congrès organisé par Les Républicains, en devançant nettement Éric Ciotti. Désormais candidate de son camp, elle devra résoudre l’équation de son positionnement face à Emmanuel Macron.