Court-métrage iranien 2/5: «Accroche-cœurs», les affres de la féminité

Par Cinéma(s) d'Iran & Mediapart

En partenariat avec le festival Cinéma(s) d’Iran, qui se tient jusqu’au 18 juin, Mediapart diffuse une série de courts-métrages. Aujourd’hui, Accroche-cœurs, de la réalisatrice Shahrzad Dadgar. Dans le huis clos d’un salon de coiffure, des femmes et leur sexualité.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Comme chaque année, à l’occasion du festival Cinéma(s) d’Iran (tout le programme est ici), Mediapart diffuse une série de courts-métrages réalisés et produits dans ce pays. Aujourd’hui, avec Accroche-cœurs, la réalisatrice Shahrzad Dadgar fait défiler en 22 minutes superbement cadrées une jeune fille qui refuse le test de virginité, une célibataire enceinte, une transsexuelle…

Désolé ce film n'est plus disponible
sur Mediapart


Auteure et réalisatrice : Shahrzad Dadgar // Producteur : Hilaj Film Productions.

Shahrzad Dadgar, 30 ans, signe là son troisième court-métrage. Elle a déjà été récompensée pour son engagement dans la cause des femmes lors de festivals en Australie (Persian International Film), aux États-Unis (Festigious Film Festival of Los Angeles) ou en Italie (Cervaignano Film Festival).

Le festival Cinéma(s) d’Iran se déroule jusqu’au mardi 18 juin au cinéma Le Nouvel Odéon, 6 rue de l’École-de-Médecine, 75006 Paris. Pour sa septième édition, il se consacre entièrement au 40e anniversaire de la révolution iranienne et à ce que cet événement a provoqué dans la société. Plus de 21 films (documentaires, fictions et courts-métrages) sont programmés et souvent présentés par leur réalisateur ou leur réalisatrice. Tout le programme est ici et le précédent court-métrage diffusé sur Mediapart, Hedieh de Sahar Sotoodeh, .

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous