Court-métrage iranien 2/5: «Accroche-cœurs», les affres de la féminité

Par Cinéma(s) D'Iran & Mediapart

En partenariat avec le festival Cinéma(s) d’Iran, qui se tient jusqu’au 18 juin, Mediapart diffuse une série de courts-métrages. Aujourd’hui, Accroche-cœurs, de la réalisatrice Shahrzad Dadgar. Dans le huis clos d’un salon de coiffure, des femmes et leur sexualité.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Comme chaque année, à l’occasion du festival Cinéma(s) d’Iran (tout le programme est ici), Mediapart diffuse une série de courts-métrages réalisés et produits dans ce pays. Aujourd’hui, avec Accroche-cœurs, la réalisatrice Shahrzad Dadgar fait défiler en 22 minutes superbement cadrées une jeune fille qui refuse le test de virginité, une célibataire enceinte, une transsexuelle…


Auteure et réalisatrice : Shahrzad Dadgar // Producteur : Hilaj Film Productions.

Shahrzad Dadgar, 30 ans, signe là son troisième court-métrage. Elle a déjà été récompensée pour son engagement dans la cause des femmes lors de festivals en Australie (Persian International Film), aux États-Unis (Festigious Film Festival of Los Angeles) ou en Italie (Cervaignano Film Festival).

Le festival Cinéma(s) d’Iran se déroule jusqu’au mardi 18 juin au cinéma Le Nouvel Odéon, 6 rue de l’École-de-Médecine, 75006 Paris. Pour sa septième édition, il se consacre entièrement au 40e anniversaire de la révolution iranienne et à ce que cet événement a provoqué dans la société. Plus de 21 films (documentaires, fictions et courts-métrages) sont programmés et souvent présentés par leur réalisateur ou leur réalisatrice. Tout le programme est ici et le précédent court-métrage diffusé sur Mediapart, Hedieh de Sahar Sotoodeh, .

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale