Court métrage: «La vie des pigeons»

Par Le Festival Ciné-Palestine & Mediapart

En partenariat avec le festival Ciné-Palestine (jusqu’au 11 juin), Mediapart vous propose une série de courts métrages palestiniens. Aujourd’hui, La vie des pigeons de Baha’ AbuShanab, un documentaire de 16 minutes. Chaque jour, des centaines de travailleurs empruntent le check point entre Bethléem et Jérusalem.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Court métrage "The living of the pigeons" — Festival Ciné-Palestine & Mediapart

Le réalisateur : Baha’ AbuShanab est étudiant en production cinématographique à l’université-collège d’arts et culture de Dar Al-Kalima, à Bethléem, en Palestine. Il a obtenu son diplôme en production documentaire au cours de l’été 2015, avant de poursuivre ses études et d’obtenir son master dans le même collège. Au cours de ses trois années d’études, il a réalisé plusieurs projets. The Living of the Pigeons a attiré l’attention de divers festivals de films internationaux et a remporté des prix. Entre-temps, Baha « étudie et travaille en tant que pigiste ». Il souhaite poursuivre des études de cinéma documentaire à l’étranger comme étape suivante dans sa carrière académique.

Le festival Ciné-Palestine se déroule du 2 au 11 juin 2017 dans des cinémas partenaires à Paris, Saint-Denis et Aubervilliers. Plus d’une vingtaine de films sont programmés. Cette 3e édition coïncide avec l’anniversaire des 50 ans de la guerre des Six-Jours et de l’annexion par Israël de territoires occupés par les Palestiniens. Le festival propose cette année un focus « Regards croisés sur 1967 », ainsi qu’une rétrospective sur Mohammad Bakri. Et pour la première fois, Ciné-Palestine, suivant son objectif premier de soutien au cinéma palestinien, accueille un concours de courts métrages destiné aux jeunes réalisateurs/-trices, auquel s’associe Mediapart.
Tout le programme du festival Ciné-Palestine est ici.

Voir le précédent court métrage proposé sur Mediapart, Les Villageois de Nidal Badarneh, en cliquant ici.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale