«Like Dolls I’ll Rise»: les poupées noires, tristes témoins de la question raciale

Par Images En Bibliothèques & Mediapart

Mediapart propose chaque mercredi une soirée vidéo en accès libre. Aujourd’hui, des poupées de chiffon ou de bois, créées entre 1850 et 1930 par des mains anonymes, défilent sur une voix off portant des récits de résistance, en honneur de ces femmes bafouées. Cet essai de Nora Philippe parvient à les sortir de l’ombre et sublimer leurs combats. En hommage à Toni Morrison.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le centre d'art parisien La Maison rouge avait présenté en 2018 la remarquable exposition 200 Black Dolls, 200 poupées noires extraites de la collection réunie en un quart de siècle par l’avocate américaine Deborah Neff. Souvent très expressives, ces poupées formaient l’armée des ombres de la lutte contre l’esclavage, la ségrégation et le racisme.