«J’suis pas malheureuse», chronique au féminin de la jeunesse de banlieue

Par Images en Bibliothèques & Mediapart

J’suis pas malheureuse filme au plus près le quotidien d’un groupe d’amies d'Argenteuil au sortir de l’adolescence – celles de la réalisatrice. Au fil des mois, toutes vivent sans retenue devant la caméra de Laïs Decaster, se confient, jouent même de sa présence. Une jeunesse crue, drôle, émouvante.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

J’suis pas malheureuse passe par les codes du portrait de jeune fille et s’attarde sur les chambres, les séances de coiffure… toute cette vie d’intérieurs d’autant plus rassurants que les amies s’y retrouvent, toutes serrées les unes contre les autres. Mais le film s’attache aussi à montrer les extérieurs de cette banlieue ordinaire qu’est Argenteuil – avec sa butte et la vue surplombante de Paris – où chacune grandit avec ses joies et ses peines.

La proximité de la réalisatrice avec ses personnages lui permet de nous offrir un portrait très intime, qui fonctionne, grâce au temps long de son tournage, comme un film de famille (même s’il s’agit d’une famille d’élection). Mais elle donne aussi plus largement à voir une image mouvante d’une jeunesse d’aujourd’hui, crue, drôle et surtout émouvante. 

J'suis pas malheureuse. France, 2018. 45 minutes // Auteure & réalisatrice : Laïs Decaster // Image & son : Laïs Decaster // Montage : Laïs Decaster, Raphaël Marchand // Production & diffusion : Laïs Decaster, Université Paris 8

Ce film est l’un des douze films que Mediapart vous avait proposés en mars 2019 pour présenter la sélection « Première fenêtre » du 41e festival international du film documentaire Cinéma du réel. Il avait remporté le prix des lectrices et lecteurs de Mediapart.

***

logoib-small-black
Chaque mois, Mediapart met en ligne un documentaire intégral choisi dans une sélection faite par Images en bibliothèques. Ces films sont à disposition de nos abonnés pendant trois mois. Retrouver tous les films déjà diffusés en cliquant ici.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale