«Le Bon Grain et l’Ivraie», la vie de demandeurs d'asile à hauteur d'enfants

Par Images En Bibliothèques & Mediapart

C'est un documentaire étonnant que signe là Manuela Frésil. Un an durant, à Annecy, elle a suivi les enfants de parents demandeurs d'asile. En dépit de la précarité du quotidien, de la quête permanente d'un toit pour la nuit, ils sont là, comme tous les enfants, revenant de l'école, jouant, dessinant, pleurant quand leurs amis sont expulsés... 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ces familles viennent essentiellement du Kosovo, ont fui la guerre, les crimes, la vengeance. Demandeuses d'asile en France, elles errent de foyer en centre d'hébergement d'urgence. Parfois, leur seule place est dans la rue. À l'écran, on les croisera à peine, même si l'on devine ce qu'elles doivent endurer pour préserver une vie de famille.