«Sur les traces d’Addai», parti en Syrie

Par Tënk & Mediapart

Addai est un jeune homme d’une vingtaine d’années vivant en Allemagne. Fragile psychiquement, il rejoint en 2013 un groupe salafiste en Syrie pour « servir un but supérieur » et venir en aide aux gens. À travers le récit de sa mère et d’un de ses amis rencontré en Syrie, Esther Niemeier reconstitue sa vie à travers des images d’archives redessinées. En partenariat avec Tënk, la plateforme du documentaire d’auteur.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce documentaire est un remarquable travail de fin d’études. Esther Niemeier (qui travaille aujourd’hui entre le Royaume-Uni et l’Allemagne) a choisi la rotoscopie pour raconter la brève vie d’un homme. En mixant des images d’archives, des entretiens filmés et le jeu d’un acteur, en redessinant ensuite toutes ces images, elle réalise un documentaire animé implacable.