Un jour à Paris, un portrait du saxophoniste Archie Shepp

Par Tënk & Mediapart

Le réalisateur Frank Cassenti rencontre en 1983 le jazzman américain Archie Shepp. Du boulevard Barbès à la scène du New Morning, Shepp lui parle d’esclavage, de John Coltrane, d’Arthur Rimbaud… Et le jazz ? « Ce que vous appelez jazz, pour moi, c’est ma musique classique. » Un documentaire de 54 minutes à voir en intégralité sur Mediapart.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Voici un film où tout dialogue: les images et la musique, les mots et les notes, le réalisateur et le saxophoniste. Archie Shepp, avec une belle générosité, laisse parler ses émotions, lui pour qui l’art n’est possible que si « tu trouves un rapport entre ta lutte et ton amour ». De l’enfance au combat pour les droits civiques, tout s’illustre d’enregistrements de répétition ou de concert, dont une belle version de Things Have Got to Change.