Violences policières : les frères des victimes racontent l'impossible deuil

Wissam El-Yamni, Gaye Camara et Ibrahima Bah sont morts à la suite d’une intervention de la police française au cours des dix dernières années. Alors qu’aujourd’hui des policiers s’inquiètent de l’augmentation de l’usage des armes lors des refus d’obtempérer, Ugo Simon est allé à la rencontre des frères de ces victimes, qui vivent au quotidien avec la souffrance, l’incompréhension et la détermination à obtenir justice. En partenariat avec Tënk, la plateforme du documentaire d’auteur.

Tënk et Mediapart

16 septembre 2022 à 19h10

En moins de sept mois, dix personnes, âgées de 20 à 35 ans, sont mortes, tuées par des balles de policiers, après avoir refusé d’obtempérer. Suscitant ces jours-ci l’inquiétude de plusieurs policiers, de grades et de services différents, ainsi que l’a recueilli Pascale Pascariello dans Mediapart.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié