«Vers la tendresse», de la possibilité d'aimer. Ou pas.

Par Tënk & Mediapart

Mercredi 15 mars, la réalisatrice Alice Diop faisait partie des invités du MediapartLive « 2017 vue des quartiers populaires ». Elle parlait de son court-métrage primé lors des césars 2017, Vers la tendresse, et de la complexité des relations amoureuses dans les banlieues de Paris. Nous vous le présentons aujourd'hui.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quatre jeunes hommes parlent d'amour. De l'amour « qu'on ne connaît pas en banlieue », des « relations de mensonges », de la « honte d'être amoureux », de la difficulté d'aborder une femme, des stratégies pour aimer un homme sans être traité de “pédé”… Des solitudes douloureuses, des paroles frustes, mais aussi des propos bouleversants montés en voix off sur des images d'autres hommes qui ont accepté, eux, d'être filmés.